L’échec du conseil en management : le comprendre et l’éviter.

L’échec du conseil en management : le comprendre et l’éviter.

Babeau, Olivier et Paul Ohana. 2008. L’échec du conseil en management : le comprendre et l’éviter. Paris : ESKA.

 

Le serpent de la Genèse, les sorciers de Pharaon, l’oracle de Delphes et, plus près de nous, Machiavel ont contribué par leurs conseils à modifier le cours de l’histoire. Aujourd’hui que la profession de consultant occupe des cohortes d’hommes et de femmes triés sur le volet au sein de multinationales travaillant dans l’ombre de la quasi-totalité de nos entreprises, ce secteur exerce une influence non moins grande – quoique discrète – sur notre société.

Et pourtant, prenez deux personnes surdiplômées dont l’expérience, la compétence et l’intelligence sont reconnues. L’une dirige une grande entreprise, l’autre est consultant dans un cabinet dont le nom seul éveille admiration et respect. Faites-les travailler ensemble pour résoudre un problème rencontré par l’entreprise, et vous obtiendrez… des millions d’euros dépensés en pure perte !

Dans certains cas – plus nombreux qu’on ne l’imagine car ils sont souvent passés sous silence ! –, les missions de conseil en management n’atteignent pas les objectifs escomptés et provoquent d’incroyables gaspillages.

Alors pourquoi Pygmalion ? Peut-être parce qu’entre tous les syndromes pouvant perdre le consultant, il est le plus dangereux.

Dans un style agréable, non dénué d’humour, Olivier Babeau  et Paul Ohana passent en revue toutes les phases de la relation consultant-consulté et mettent en évidence ses zones de fragilité et ses conséquences. A partir d’interviews de grands patrons de l’économie et du conseil ils nous font toucher du doigt l’impact direct et indirect des recommandations de nos chers conseillers.